Bédélys 2017

Promo 9e art a dévoilé les lauréats de la 19e édition des prix Bédélys lors d’une soirée de gala, le samedi 20 mai 2017 à l’espace événementiel de l’ECTO. Les prix Bédélys récompensent les meilleures bandes dessinées publiées ou diffusées au Québec au cours de l’année 2017.

L’affiche de l’événement a été réalisée par Michel Hellman, lauréat du Bédélys Québec 2016 pour Nunavik, paru aux éditions Pow Pow.

 

BÉDÉLYS QUÉBEC

GAGNANT : Vogue la valise – L’intégrale, Siris, La pastèque

Le jury tient à souligner la force de suggestion du récit autobiographique qui maintient sans relâche l’intensité émotive sans jamais sombrer dans le mélodrame ou l’auto-apitoiement. Le réalisme magique maintient l’œuvre dans une bulle, une bulle qui ne met pas nécessairement à distance le lecteur, mais qui lui permet de s’immerger dans le récit sans que cela laisse trop de séquelles. Saluons aussi l’inventivité du dessin et de la mise en page, qui rend l’histoire encore plus engageante : les cases viennent progressivement envahir la vie de La Poule au fur et à mesure que ses drames le grugent et que le dessin se présente comme une délivrance. Les images pénétrantes de cette bande dessinée bâtissent un pont entre le désespoir d’un jeune adulte en devenir, tentant tant bien que mal de vivre une vie normale, et le lecteur, qui découvre qu’une telle jeunesse est non seulement possible mais qu’on peut aussi y survivre, tout en se rappelant que sans art, il n’y a pas de salut.
 

PRIX SPÉCIAL DU JURY : Moi aussi je voulais l’emporter, Julie Delporte, Pow Pow

Le jury a choisi de remettre un prix spécial à Moi aussi je voulais l’emporter de Julie Delporte. D’abord transportés par le dessin coloré et lumineux, les membres du jury ont par la suite été touchés par la démarche de l’autrice : à partir d’un projet initié autour de la figure de Tove Jansson, la créatrice des Moomins, Delporte part à la recherche de modèles féminins dans la création, dans une tonalité intime. Le récit fragmenté qu’on suit comme un courant de pensée rappelle l’esthétique du carnet et pose les germes d’une réflexion sur la place des femmes et sur les rôles qui leur ont été attribués, sans offrir de conclusion achevée. Le lecteur est ainsi amené à se faire sa propre idée sur des questions encore non résolues.

 

BÉDÉLYS MONDE

Les cent nuits de Héro, Isabel Greenberg, Casterman

Dans une réécriture à caractère féministe des Mille et une nuits, l’autrice revisite le mythe des origines en montrant comment, dans un régime autoritaire dominé par des hommes, la résistance des femmes s’articule autour de la transmission de la parole. Le récit convoque de cette manière des contes et légendes de différentes traditions depuis la perspective des personnages féminins. Le dessin de Greenberg alterne entre des lignes tracées au pinceau et l’utilisation du numérique pour un usage resserré de la couleur qui rend les ambiances sombres et étranges des récits enchâssés. Par sa signature graphique qui rappelle la gravure, Les cent nuits de Héro nous plonge dans une fresque jusqu’alors inconnue. L’autrice présente une palette de femmes protagonistes, montre différemment les relations entre femmes et réconcilie ses lectrices avec l’idée d’universalité. Le jury salue donc la réflexion féministe d’Isabel Greenberg et son talent pour représenter des sororités et des gestes de résistance qui préservent l’intégrité et la force des voix d’une communauté de femmes.

 

BÉDÉLYS JEUNESSE

Momo, tome 1, Jonathan Garnier et Rony Hottin, Casterman

Comment résister à la petite Momo ? Son impertinence a charmé nos jeunes jurés, qui ont craqué pour cette héroïne effrontée mais jamais grossière. La petite Momo, dont le père travaille en mer, doit habiter chez sa Mamy. Entre les horaires de vie chamboulés et les nouveaux camarades à apprivoiser, les jeunes ont été émus et se sont reconnus dans cette fillette qui, comme beaucoup d’entre eux, a dû s’adapter au changement et aux bouleversements sans perdre sa spontanéité. À la fois touchante, réaliste et drôle par moments, cette bande dessinée illustre avec adresse la résilience mais aussi la fragilité des enfants, qui doivent parfois composer avec des destins difficiles. Et que dire du dessin, doux et coloré, qui a rappelé le manga aux lectrices et lecteurs. Laissez-vous donc captiver par Momo, et vous aussi ferez bientôt la danse de la patate !

 

BÉDÉLYS INDÉPENDANT

Contacts, Mélanie Leclerc

Après d’âpres discussions, le jury a décidé de décerner le prix à Contacts de Mélanie Leclerc, pour plusieurs raisons. D’une part pour le portrait sans fard que l’autrice trace de son père, un des artisans de la grande époque de l’Office National du Film, un homme au caractère rugueux qui a placé son travail artistique avant sa vie de famille, et qui a parfois dû en payer le prix. D’autre part parce que le livre raconte aussi avec humilité la transmission d’une passion, d’une certaine exigence, l’autrice reconnaissant chez son père un modèle qui l’a guidée dans son propre cheminement artistique. Cependant, c’est sans doute justement pour ses qualités artistiques que Contacts a su faire pencher la balance en sa faveur : bien que son trait délicat puisse sembler encore hésitant, la culture photographique de Mélanie Leclerc transparaît dans la maîtrise des teintes de son lavis et dans son sens du cadrage ; et plus encore à travers son acuité pour la mise en page, qui nous offre déjà avec cette première œuvre quelques compositions remarquables ! Le jury espère que cette nouvelle venue sur la scène de la bande dessinée québécoise poursuivra son travail de ce côté !
 

* * *

 

NOS JURYS

Hélène-Lépinay-Thomas, Boris Nonveiller, Hélène Brosseau, Martin Dubé, Audrey Givern-Héroux, Stéphanie Lamothe, Virginie Fournier, Tiphaine Delahaye, Mariouche Famelart, Julien Clément, Maryse Latulippe, Dominique Desjardins, Eric Bouchard et Gaëlle Bergougnoux, lors du gala de remise.

Le jury du prix Bédélys Québec, composé de Maxime Beaulieu (bibliothécaire, Ville de Montréal), Hélène Brosseau (libraire, Librairie Monet), Stéphanie Lamothe (bibliothécaire, Ville de Montréal), Hélène Lépinay-Thomas (professeure de littérature, Cégep Édouard-Montpetit), Boris Nonveiller (libraire, Librairie Millénium) et Sabrina Primeau (professeure de français, Cégep Marie-Victorin et Institut Teccart), était présidé par Eric Bouchard (professeur de littérature, Cégep du Vieux Montréal).

Le jury du prix Bédélys Monde, composé de Gaëlle Bergougnoux (bibliothécaire, Ville de Montréal), Eric Bouchard, Tiphaine Delahaye (adjointe à l’édition, Groupe Librex), Dominique Desjardins (bibliothécaire, Ville de Montréal), Émile Dupré (libraire, Librairie Planète BD), Mariouche Famelart (bibliothécaire, Ville de Montréal), Virginie Fournier (libraire, Librairie Planète BD), Stéphanie Lamothe, Maryse Latulippe (vidéaste et origamiste) et Boris Nonveiller, était présidé par Julien Clément (chercheur en biomécanique, HMR et INSQ).

Le jury du prix Bédélys Jeunesse, composé de cinq jeunes usagers de la Bibliothèque Père-Ambroise, supervisés par Diane Richer, animatrice culturelle, de cinq jeunes usagers de la Bibliothèque Langelier, supervisés par Jessica Lecavalier, bibliothécaire, et Lük Fleury, aide-bibliothécaire, ainsi que de cinq jeunes usagers de la Bibliothèque Le Prévost, supervisés par Isabelle Jameson, bibliothécaire, et Magdalena Vasco, bibliotechnicienne, était présidé par Maxime Beaulieu. 

Le jury du prix Bédélys Indépendant, composé de Jean-Michel Berthiaume (doctorant en sémiologie, UQAM), Hélène Brosseau, Audrey Givern-Héroux (professeure de littérature, Cégep de St-Jean-sur-Richelieu et ITA de St-Hyacinthe) et Martin Dubé (libraire, Librairie Le port de Tête), était présidé par Eric Bouchard.

 

 

Partagez cet article :

Les commentaires sont fermés pour cette section

GALA DE LA 19E ÉDITION DES PRIX BÉDÉLYS

Le 19 mai prochain, Promo 9e art remettra les prix Bédélys, qui récompensent les meilleures bandes dessinées francophones parues...

LES FINALISTES DE LA 19E ÉDITION DES PRIX BÉDÉLYS !

  Promo 9e art dévoile aujourd’hui la liste des finalistes des prix Bédélys pour 2017 ! Chaque année, les...

Les trophées de la 19e édition des prix Bédélys bientôt !

Voici un aperçu des trophées en cours de réalisation qu’est en train de nous bricoler Karl Dupéré-Richer, esthète steam-punk,...

Appel à soumissions pour le Bédélys indépendant 2017

Depuis 2008, le prix Bédélys Indépendant couronne la meilleure bande dessinée francophone indépendante publiée au Québec. Dans le but d’encourager la...

Les gagnants de la 18e édition des prix Bédélys

Promo 9e Art a dévoilé les lauréats de la 18e édition des prix Bédélys lors d’une soirée de gala,...

Gala de la 18e édition des prix Bédélys

C’est avec un immense plaisir que Promo 9e art vous invite à la 18e édition de son Gala de...

Les finalistes de la 18e édition des Prix Bédélys

Promo 9e art dévoile aujourd’hui la liste des finalistes de la 18e édition des prix Bédélys. Attribués par des...

Encan-bénéfice de Promo 9e art

Promo 9e art vous invite à son encan-bénéfice, le dimanche 2 avril 2017, au bar Le Pourvoyeur. Soutenons ensemble...

Appel à soumissions pour le Bédélys Indépendant 2016

Depuis 2008, le prix Bédélys Indépendant couronne la meilleure bande dessinée francophone indépendante publiée au Québec. Dans le but...

Les gagnants de la 17e édition des prix Bédélys

Le 26 mai 2016, Promo 9e art a dévoilé les lauréats de la 17e édition des prix Bédélys lors...